Sainte Marguerite sur Mer - Côte d'Albâtre - Normandie Cartes de Sainte Marguerite sur Mer, Sainte Marguerite sur Mer, Ste Marguerite sur Mer, Côte d'Albâtre, Normandie, Varengeville, Quiberville, Dieppe, Seine Maritime Activités à Sainte Marguerite sur Mer, Actualité de Ste Marguerite sur Mer, Articles sur Sainte Marguerite sur Mer, Artisanat à Ste Marguerite sur Mer, Associations de Sainte Marguerite sur Mer, Bienvenue à Ste Marguerite sur Mer, Evénements à Sainte Marguerite sur Mer, Photos de Ste Marguerite sur Mer, Hébergement à Sainte Marguerite sur Mer, Liens utiles de Ste Marguerite sur Mer, Mairie de Sainte Marguerite sur Mer, Numéros utiles de Ste Marguerite sur Mer, Restaurants à Sainte Marguerite sur Mer, Lieux à visiter à Ste Marguerite sur Mer, Webcam de Ste Marguerite sur Mer, Horaires des marées à Ste Marguerite sur Mer,
Sainte Marguerite sur Mer - Côte d'Albâtre - Normandie
Accueil
Site officiel de Sainte Marguerite sur Mer
Site officiel
Anecdote : L'eau

Nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir quelques extraits d'un recueil d'anecdotes sur Sainte Marguerite et ses habitants.

Ces petites bribes de vie puisées dans sa mémoire nous sont racontées par Roland Lamétrie dans un français mélé de cauchois...


L'eau

Livre «Sainte-Marguerite-sur-Mer au gré du temps» de Roland Lamétrie

Eune gonne où s'égouttait la gouttière était la seule réserve d'eau de grand-mère. Il était souvent asséqué le tonneau. Alors elle allait tracher deux siaux à la citerne de l'Hôtel des Etrangers tout proche. Elle les ramenait suspendus à son port-co. Quand il la voyait, le Diable l'aidait. Maladroit, il se «trempait» les pieds, çu nient-là. Question de savoir-faire.

Pour boire elle allait pucher deux cruches à la source dite «romaine» près des Mosaïques. Dans ma jeunesse cette source était propre comme eune écuelle à cat et d'accés agréable. Elle est toujours là mais Si vous voulez la voir mettez vos bottes.

Avant l'installation de l'eau courante, chaque ferme avait sa mare. Chevaux et vaches s'y abreuvaient; canards et oies s'y ébattaient. Les hommes y puisaient, après avoir écarté la «lentille», l'eau nécessaire pour faire le béchon.
«Cha bout ! Les microb' creuvent !»
Les mares sont à présent comblées.
Une seule subsiste à Blanc-Mesnil, Si belle qu'on camperait sur ses bords.

Source : Extrait du livre «Sainte-Marguerite-sur-Mer au gré du temps» de Roland Lamétrie

Recommander le site
Votre nom :
Votre courriel :
Nom de votre ami :
Courriel de votre ami :
Anti-spam Recopier les chiffres
Message :